Quelle formule pour la Ligue fermée ?

Publié le par thinktank-frenchbasket

La vocation des actuels pensionnaires de la LNB ayant été avantageusement redéfinie ici

(Un championnat de France dédié aux joueurs français) ,

 il me reste notamment à revenir sur la formule que j'envisage pour la Ligue fermée évoquée ici

(Vite, une Ligue fermée !!!! ).

 

Rappelons déjà que cette ligue fermée regrouperait 8 à 10 équipes. Pour l'exercice qui se présente, je retiendrai l'hypothèse d'une Ligue à huit.  Dans cette hypothèse, j'imagine un double Aller/Retour, soit 28 journées de saison régulière. A l'issue, les équipes classées 3, 4, 5, 6 s'affronteraient dans un premier tour de play-off au meilleur des cinq matches. Les deux qualifiés rencontreraient ensuite  les équipes classées 1 et 2, au meilleur des 5 matches également, la finale se jouant ensuite au meilleur des 7 matches.

 

Le premier de la saison régulière et le vainqueur des play-offs seraient qualifiés en Euroleague, avec des moyens leur permettant d'y être compétitifs. Les deux autres équipes les mieux classées de la saison régulière se qualifiant elles pour l'Eurocup. Quant aux meilleures équipes évoluant en première division nationale, elle participerait à une Coupe d'Europe à réinventer.

 

En terme de nationalités des joueurs dans les équipes, elles seraient laissés COMPLETEMENT libres. De sorte, la valeur des français cesseraient d'être artificiellement gonflée par l'effet de la rareté qu'induit les rêglements actuels. Rappelons qu'en contrepartie, les joueurs français trouveraient de nouveaux débouchés en première division nationale (l'actuelle PROA) et que donc le SNB y trouverait son compte. Parions toutefois que certaines des équipes de la Ligue fermée feront le choix d'offrir des spots aux meilleurs des joueurs français qui ne seront pas partis en NBA. Les moyens financiers développés au sein de la Ligue fermée devraient ainsi permettre de faire des offres d'un montant telle que les joueurs qui fuient aujourd'hui vers l'Espagne, l'Italie ou les contrées de l'Est (bonjour à mon gars Ali) resteraient en France au sein de la Ligue fermée.

 

La saison commencerait mi-novembre, après le début de la saison NBA, pour rester ouvert au marché des derniers joueurs coupés des senior-camps de la NBA. Un bon moyen de toucher de bons joueurs à moindre coût. Bien sûr il faudrait obtenir de l'Euroleague qu'elle décale elle aussi le début de sa saison.

 

Au sein de la Ligue fermée, on jouerait tous les jours sauf les vendredi, samedi et dimanche, jours préservés pour les matches de la 1ère division nationale tant on sait que :

- les bassins de ces clubs attirent du public le samedi soir, ce qui est plus difficile dans les grosses agglomérations qui hébergeront les équipes de Ligue fermée où les migrations du week end sont plus conséquentes et où les entreprises ont du mal à faire des RP dans ces périodes.

- les médias régionaux sont accessibles les week-ends pour couvrir ces événements.

Au contraire, pour la ligue fermée, j'envisage un match le lundi, un autre le mardi, etc... jusqu'au jeudi. Ainsi, les rencontres de la Ligue fermée se jouant les lundi et jeudi se sortiraient de la concurrence du football européen et hexagonal qui laisse peu de place aux autres sports dans les médias nationaux. Quant à celle se jouant les mardi et mercredi, leur potentiel de couverture médiatique serait toujours plus conséquents que si elles jouaient le samedi soir. Cela présenterait l'avantage de mettre en avant UNE affiche alléchante par jour, de faire vivre le feuilleton. 

 

En terme de rythme de matchs joués, il ne faudrait plus être effrayé par la perspective de jouer un match tous les deux jours, voir tous les jours, voir la même affiche un jour puis le lendemain, en fonction des besoins de coordination du calendrier de la Ligue fermée avec celui des Euroleague et Eurocoupe. La NBA ne fait elle pas chaque saison, et plus encore cette saison, la démonstration de la possibilité de faire ainsi.

 

Vous avez suivi jusque-là.

 

Alors nous complèterons par plus de subtilités dans les prochains posts.

 

Hasta luego

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierro 10/03/2012 23:07

Certaines de mes interrogations trouvent ici leur réponse, je poursui (avec enthousiaste!)avec vous!