Considérations marketing applicables à la Superligue

Publié le par thinktank-frenchbasket

Levier marketing et événementiel du basket français, la Superligue devra immédiatement porter ces sensibilités dans ses gènes. Il est ainsi recommandé que :

 

- l'organe de gouvernance de cette superligue (un sujet à part entière que nous traiterons par ailleurs) centralise la création des dénominations et des logos des franchises (identité visuelle) pour viser une cohérence d'ensemble, support d'une ambition en terme de ventes de produtis dérivés. Cette identité visuelle sera déclinée jusqu'au parquet qui demeurera vierge de toute inscription publicitaire mais qui pourra jouer la carte du design libre (sous seule condition de maintenir la lisibilité des limites de l'aire de jeu), comme cela est le cas par exemple pour le All star Game.

 

- l'organe de gouvernance de cette  superligue conclue un accord avec un équipementier unique avec lequel de la même façon le design des maillots seraient centralisés (ou développe sa marque propre pour ensuite envisager se positionner sur le marché de la bonnetterie sportive délaissé par les gros acteurs du marché). Sur ce point spécifique, une ligne directrice sera préservée par cet organe de gouvernance quant au design des maillots et à l'incorporation des logos des partenaires. Cette incorporation se fera de la façon la plus harmonieuse possible, en fonction de la nature des logos des sponsors. On privilégiera donc une adaptation à chaque cas à un cahier des charges rigide qui pourrait devenir vite contraignant. Cela présentera aussi l'avantage de ne pas céder à l'uniformisation des tenues qui frappent aujourd'hui la PROA. On pourrait par exemple réintroduire les rayures ou les damiers ou toute autre innovation en design.  En toute circonstance, aucun logo de sponsor ne pourrait apparaitre sur la face avant des maillots,  seuls les dos et jambes des restant exploitables et ce pour privilégier l'attractivité des maillots dans le cadre des activités de merchandising. 

 

- l'organe de gouvernance se dote de l'équivalent de NBA entertainment, soit un service dédié à l'animation des salles qui mutualiserait un certain nombre de moyens. C'est ce service qui dessinera les mascottes en conformité avec les identités visuelles évoquées ci-dessus. Mais c'est aussi ce service qui mettra à la disposition des franchises des moyens d'animation (projecteurs-poursuites, dispositif de fumée, etc...) et élaborera avec elle leur conducteur d'animation. Les rêgles de protocole (de présentation des équipes par exemple) seront allégées pour laisser la plus grande latitude aux franchises.

 

- l'organe de gouvernance se dote d'un service de production audiovisuelle et print (en collaboration ou pas avec le télédiffuseur, et à prévoir en tout cas dans la négociation du contrat pour libérer de droit un certain nombre d'images). Ce service produira notamment tous les programmes courts destinés à la promotion des franchises (sports TV ou audios, supports destinés à être diffusés sur les écrans géants, etc...) et tous les supports print (media guide, documents supports de ventes, éléments publicitaires prints, etc...).   

 

L'objectif de ces mesures sera qu'à l'opposé de ce qui se passe aujourd'hui en PROA (uniformisation des identités sur un niveau de production trés hétérogène), nous tendions vers une élévation du niveau de production dans toutes les franchises, tout en préservant leurs identités dans le cadre d'un programme global centralisé.

 

 

Commenter cet article

Pierro 10/03/2012 23:43

L'identité visuelle et le design des maillots: MERCI d'évoquer le sujet tellement ce point est soit un tabou soit de l'hérésie à son évocation!
Comment le basket français peut-il espérer avoir un impact commercial fort avec des visuels aussi hideux, calamiteux, anti-merchendising??? A croire que les dirigeants actuels se désintéressent de
cet aspect, pourtant essentiel en matière de communication, identification et ventes, quelle que soit l'activité d'une société voulant se développer!

J'ai beau être un inconditionnel de l'elan Béarnais, jamais je n'oserai porter une réplique de maillot si c'est pour être un panneau publicitaire ambulant! Et Pau n'est pas le pire en LNB...

hug 09/03/2012 18:00

j'adore cette idée
Imaginons que tout le monde soit d'accord ahahah je sais...mais il faudrait un budget pour tout cela mais de combien ?
comment choisir ses équipes ?j'entends déja certains dire l'équité sportive blabla ..
Y aurait t'il un nombre définit de places ou tous les 3/4 ans on revoit la politique de chaque clubs et on fait descendre celle qui ne joue pas le jeu?
j'ai plein de question?
QUI serait capable de mettre en place un tel projet?