Ce que changera un titre de Champion d'Europe

Publié le par thinktank-frenchbasket

L'équipe de France joue donc ce soir une historique finale de Championnat d'Europe. Porté par l'euphorie ambiante née d'une victoire tant attendue contre le meilleur ennemi espagnol, je me laisse aller à l'anticipation des effets de ce qui reste à accomplir : La victoire en finale et un titre de Champion d'Europe.

 

Une fois ce titre acquis, qu'est-ce qui va pouvoir changer pour le Basket français ?

 

Tiens....justement....démarrons notre analyse par la prise en compte du qualificatif "français". Bien sûr cette équipe représente la France. Porte l'honneur et l'orgueil de la patrie. Mais est-elle bien représentative, aux yeux du grand public, du basket hexagonal ? Symbolisera-t-elle la victoire de notre Basket, ou bien seulement un épisode de l'expression de cet orgueil du coq en une circonstance trés spécifique ?

 

Commençons par la prise en compte de la composition de cette équipe :

- 6 joueurs ayant évolué la saison dernière en NBA

- 3 joueurs ayant évolué la saison dernière dans un championnat étranger

- 3 joueurs ayant évolué la saison en LNB, dont 2 ayant été battu par les trublions nanterriens en finale de Championnat de France. Et dont un est appelé, de l'avis de tous les spécialistes, à rejoindre la grande ligue US avant fin septembre.

 

Poursuivons par la représentation que se font les français, spécialistes compris, de ce qu'est cette équipe : D'abord et avant tout un joueur, un homme, une icone dont la reconnaissance médiatique écrase tout le reste. J'évoque évidemment Tony Parker. Personnage essentiellement associé à la NBA (notamment pour ceux qui ignorent, et ils sont nombreux, qu'il a été formé en France), malgré tous les efforts louables qu'il fait chaque été pour rendre accessible "sa marque" au plus grand nombre de nos compatriotes : camps, matchs de gala, participation à des spots publiciaires, etc...

 

Pris tout cela en compte, j'anticipe que cette victoire sera inconsciemment perçue par l'opinion publique comme celle de respectables acteurs finalement trés détachés de la réalité du Basket français. Et qu'une fois passée le feu de paille de la célébration de ce titre, tout restera finalement en l'état pour notre sport favori. Les héros repartiront dans leurs lointaines contrées défendre d'autres couleurs, les projecteurs s'éteindront les uns aprés les autres, et notre basket d'élite français retrouvera sa morosité.

 

Vous me trouvez pessimiste ? Et pourtant...

 

Que s'est-il passé aprés la médaille olympique de 2000 ? Rien. Au motif, disaient les bien-pensants donneurs de leçon, que la FFBB n'avait pas su préparer le coup. Vraiment ?

 

Que s'est-il passé aprés la venue de NBA lock-outer à l'automone 2011 ? Rien. Et pourtant la LNB avait alors élaboré une stratégie de communication dont elle nous avait fait croire qu'elle révolutionnerait notre Basket pro et que la France entière se laisserait "prendre au jeu" !

 

Que se passera-t-il aprés notre titre de Champion d'Europe 2013 ?

 

Pas grand chose j'en ai peur si ce n'est que le pouvoir en place se délectera de ce succès et en nourrira son auto-persuasion qu'il est  dans le vrai. Et que donc l'immobilisme dans lequel nous baignons continuera à exercer ses forces occultes.

 

Bien évidemment des succès de la sélection nationale sont indispensables à la reconnaissance de notre Sport. Et à ce titre, je serai un des premiers supporters des bleus ce soir. Mais tant que le calendrier des sélections nationales ne permettrat pas d'écrire un feuilleton tout au long de l'année, ou qu'à défaut, les joueurs les composant n'évolueront pas dans notre championnat, nous n'aurons pas grand chose à tirer de ces exploits pour notre daily-business.

 

En d'autres termes, ces résultats internationaux, fruit d'un travail de grande qualité accomplie par la FFBB ces vingt dernières années, ne constitueront le germe d'un redéploiement de notre sport que si, de son côté, la LNB s'engage dans la voie d'une réforme profonde qui dépassera le cadre d'une bidouille alambiquée de poules régionales pour le Championnat PROB ou même la relocalisation de la feu "Semaine des As" dans le temple de l'entertainment.

 

Sur ce....Allez les Bleus !!!!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kob 22/09/2013 21:48

"- 3 joueurs ayant évolué la saison en LNB, dont 2 ayant été battu par les trublions nanterriens en finale de Championnat de France."
Il n'y a que Ajinça qui a été finaliste contre Nanterre, Kahudi était en Mans et Diot au Paris-Levallois.

Sinon je pense que ça ne peut pas s'améliorer car la NBA reste le rêve de tous les joueurs de basket et donc plus les joueurs en équipe de France sont fort, plus il y a de chance qu'ils aient le
niveau pour jouer en NBA et donc qu'ils y jouent.