Arena et ARENA

Publié le par thinktank-frenchbasket

La lecture de l'interview de Thierry Teodori ce jour dans tribune de lyon m'a fait l'effet d'un réveil en pleine nuit suite à un cauchemar.

 

http://www.tribunedelyon.fr/index.php?la-ville-bouge/societe/31412-interview.-thierry-teodori-sur-la-concurrence-de-la-future-arena

 

non, c'est pas possible, nous revoilà en 2006 quand on a commencé à parler des Arenas sur le site du Grand Lyon.

 

Non Monsieur Teodori : l'Arena de Montpellier n'est pas une Arena, mais un espèce de hangar amélioré comme on aime les faire en France. Suffit pour s'en convaincre d'observer le caractère rudimentaire des espaces mis à disposition des publics :

- pour le grand public, aucun service digne de ce nom : les buvettes restent à l'image de celles installées dans tous les bons stade dumanoir qui ont fleuri après guerre; pas de circuits vidéos; pas de shops; etc...

- pour les partenaires : les voilà collés aux cintres, comme au POPB qui va corriger une erreur datant de 1983 à grands coups de programmes de rénovation. Idéal pour leur locataire que de se trouver à inviter leurs partenaires dans les pires places de la salle !!

- pour les athlètes : il leur faut traverser une zone grand public pour se rendre de vestiaires exigus au plateau sportif.

 

Monsieur Teodori, s'il suffisait de coller un blason RR sur une Dacia pour en faire une Roll Royce.... Soyons sérieux.

 

Sur la prétendue décéption de la dite Arena en terme de programmation : Si le Zenith héraultais  n'a pas perdu de spectacles, c'est que les deux structures (Zenith et Arena) sont gérées par des organismes para-publics. "Ménageons donc la chèvre et le chou" exprime sans doute la puissance publique. Et c'est justement parce qu'à Lyon il n'y avait pas eu d'investissement dispendieux fait dans un Zenith que l'installation d'une Arena y faisait plus sens encore qu'ailleurs. Jusqu'à ce que Monsieur Tedodori essaie de nous faire croire que la Halle Tony Garnier avait la même fonction qu'un Zenith.

 

Non, il le dit lui-même : la halle Tony Garnier ne doit pas tant son succès à sa fonctionnalité qu' aux bonnes relations qu'il entretient avec les producteurs. Mais alors l'implication de Monsieur Téodori dans la gestion d'une Arena lyonnaise se serait imposée comme une évidence et son réseau de relations aurait été mis au service d'une ambition nouvelle pour la deuxième agglomération de France qui se compare volontiers à Barcelone.

 

Ensuite, Monsieur Téodori nous dit que la Halle Tony Garnier aurait de toutes les façons coûté moins cher en location aux producteurs que l'Arena qui aurait eu à amortir les investissements pour sa construction. Oui !  Mais l'amortissement de ces investissements n'aurait pas appartenu qu'aux seuls producteurs mais à toutes les autres ressources qui peuvent être développées dans une Arena. Parce que Monsieur Tédodori, la location aux producteurs représentent partout où il nouos a été donné de nous pencher sur les chiffres un tout petit cinquième du produit des Arenas, le reste provenant de ressources telles que le naming, la location des loges, le food and beverages, etc... Et constat avait été fait que toutes ces recettes cumulées déduites, une Arena moderne venait à couter moins cher que les prix pratiqués en moyenne dans les Zeniths en France. Et qu'en sus, la fonctionnalité technique mise à diposition des producteurs leur permettait de compresser les coûts de montage et démontage.

 

Il n'y a en Europe plus guère qu'à Lyon qu'on reste sensible aux arguments défendus par Monsieur Téodori. Paris ne vient il pas de lancer un programme de rénovation complète du POPB pour en faire enfin une Arena ? Alors il est à parier que pour finir il continuera de s'imposer en France ce bon vieux modèle  qui veut que culture et sport ne cohabitent jamais ("impossible" nous aurait sans doute juré Monsieur Téodori s'il avait été interrogé là-dessus) et qui se traduit immanquablement par la multiplication d'enceintes aux fonctionnalités pourtant équivalentes.  Et dans ce business, il est à constater que 1+1 fait souvent plus que 2 tant en terme d'investissements que d'exploitation.

 

Alors il y a urgence à comprendre qu'une Arena n'est pas qu'une "vulgaire" salle de plus de 9.000 places mais un lieu de loisirs au sens large et constitue donc une (r)évolution du modèle du business de l'entertainment indoor, sport compris. Comme les multiplexes ont constitué la (r)évolution des petits cinémas de quartier.

 

Mais comme au final je j'ai jamais convaincu que moi............. Ah, la France !!!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierro 10/03/2012 15:26

Les projets d'Arena qui sortent de terre (à Bordeaux, par exemple) ont bien pris en compte les aspect "extérieurs" à l'équipement, de façon à l'intégrer dans un environnement économique qui assure
un attrait complémentaire aux manifestations.
L'ancien modèle zénith+salle (comme à Pau) est totalement aberrant: comment espérer rentabiliser 2 équipements de capacité moyenne, incompatibles en terme de plannings et d'utilisation? Je n'ai
jamais compris ce choix à Pau (même si je suis Palois) et j'espère que les décideurs sur les dossiers Arenas ne referont pas la même erreur!

Au-delà du sportif, nous n'avons AUCUNE salle de spectacle permettant d'accueilir de gros évènements musicaux (pitié, ne mentionnez pas cette abomination acoustique qu'est Bercy!), c'est peut être
pour ça que M.Téodori est si serein avec sa Halle Garnier à Lyon, il n'a pas de concurrence en France...Mais c'est bien à cause de ce vide que les pointures internationales ne s'arrêtent en France
qu'à Paris et parfois Lyon, puis continuent ailleurs en Europe...

Vivement que ces chimères prennent vie...

MTP 06/03/2012 11:02

Je ne suis pas sûr que notre ami rédacteur de ce soit déjà rendu à la Park&Suites Arena (et oui, il y a un naming en plus!)
- 40 TV sur un circuit GP
- 32 TV sur un circuit VIP
- cluster 4 faces
- 3 bandeaux LED intérieur de 23m linéaire
- 10 bandeaux LED extérieur de 10m linéaire

Concernant les espaces de restauration, ce sont des franchisés qui les tiennent, on a donc de VRAIS espaces pas comme dans les gymnases :
- MEZZO DI PASTA (pâtes, salades)
- HÄAGEN-DAZS
- GERMAIN SNACKING
- CAVES CAIREL (bar à vins)
- SUSHI BAR (restauration japonaise)
- 6 bars

Concernant les sportifs :
- 4 vestiaires de 100m²
- 2 vestiaires arbitres
- 1 local antidopage
- 1 salle d'échauffement
- Accès à l'espace de jeu SANS passer par des espaces GP

Concernant les loges, oui elle sont tout en haut comme à Bercy. Une belle erreur de l’architecte là je vous l'accorde...!

Pour tout le reste, non cette salle n'est vraiment pas un hangar.

thinktank-frenchbasket 12/03/2012 02:24



don't act.


Je me réjouis si vous dites vrai. cela signifierait que nous avons au moins une Arena performante en France. Même si ce n'est pas ce que laisse entendre les relevés de ses premiers mois
d'exploitation.



paillou 01/02/2012 16:38

voilà qui est bien dit !!!